Livraison offerte des 75€ d'achat en France métropolitaine

Pourquoi dit-on que la Suisse est le pays du chocolat ?

Que l’on soit ou non amoureux ou gourmand de chocolat, il est plus que courant d’associer la Suisse à la tradition chocolatière. Pourtant, si l’on se penche sur les origines du chocolat et son arrivée en Europe, force est de constater que ce produit nouveau était plutôt l’apanage des grandes puissances maritimes des XVe et XVIe siècles, en particulier de l’Espagne, avant de se diffuser en Europe. Mais alors qu’est-ce qui fait aujourd’hui encore la renommée du chocolat suisse ? Héritage, innovation, savoir-faire… On vous explique pourquoi la Suisse n’a pas volé sa réputation de « pays du chocolat ».

1679 : et la Suisse « découvrit » le chocolat

Si Charles Quint fut le premier souverain d’Europe à découvrir le cacao au XVIe siècle et que la Cour de France le découvrit au début du XVIIe siècle, la Suisse dut attendre 1679. En cette année, le maire de Zurich, Heinrich Escher alors en voyage à Bruxelles, goûta et fut séduit par le chocolat chaud qu’il rapporta en suite… pour n’en autoriser la consommation qu’aux seuls membres de la confrérie aux commandes de Zurich. Il est ainsi considéré comme l’inventeur du chocolat suisse. Pourtant, dès 1722, le chocolat est interdit par le conseil de la ville en raison de ses vertus aphrodisiaques. Il faudra attendre 1792 pour qu’une première boutique de chocolat ouvre à Berne.

1819 : la Suisse démocratise le chocolat

Au tournant des XVIIIe et XIXe siècles, l’histoire du chocolat est déjà bien avancée et de nombreux développements ont eu lieu avec l’expérimentation de nouvelles techniques de fabrication. La première manufacture moderne de chocolat voit alors le jour en 1819, sur les bords du lac Léman, grâce à François Louis Cailler. Considéré comme un pionnier du chocolat suisse, il faut le premier à le proposer sous forme de plaque. Mais la production mécanisée permis surtout de démocratiser le chocolat en le rendant plus accessible.

la suisse découvre le chocolat
carré chocolat

1875 : la Suisse invente le chocolat au lait

Si le chocolat au lait représente aujourd’hui le produit le plus consommé, et de loin, son invention au regard de l’histoire du chocolat est pourtant tardive… et suisse. En 1875, le chocolatier Daniel Peter est le premier, après des années d’expérimentation, à réussir à ajouter avec succès du lait en poudre au chocolat noir afin de l’adoucir et d’en limiter les coûts de production. Fort de ce succès, il est encensé lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1878. Très rapidement, le chocolat au lait rencontre un grand succès.

Le chocolat suisse, aujourd’hui encore une institution

Peut-être ne connaissiez-vous pas Daniel Peter, mais assurément vous avez déjà entendu parler de François-Louis Cailler, Philippe Suchard, de Henri Nestlé ou de Rodolphe Lindt. Avec d’autres, ils furent les pionniers du chocolat suisse en inventant de nouvelles recettes, de nouveaux procédés de transformation et de fabrication. Si, au XIXe siècle, ils contribuèrent au développement du chocolat suisse, leurs noms et leurs produits comptent aujourd’hui encore parmi les incontournables pour les amateurs de chocolat. Ainsi, le chocolat suisse est aujourd’hui encore une véritable institution gastronomique !

Nul besoin de voyager en Suisse pour croquer quelques délicieux chocolats. Rendez-vous dans l’une de nos boutiques de chocolat à Angers ou sur notre site Internet pour découvrir nos bouchées et rochers au cacao et bien d’autres créations gourmandes.

Menu